MAIRIE DE PLOMBIERES LES DIJON

PLOMBIERES LES DIJON 21370


La Lino entaille la Peute Combe

 

fouilles préventives dans la peute combe en 2007
fouilles_2007-2fouilles_2007
en 2009, de nouvelles fouilles permettent de découvrir un petit établissement gallo-romain
fouilles_2007-3
batimentcrédit photo INRAP

Situées à l'ouest de Dijon, les découvertes d’un petit établissement gallo-romain et d’un habitat du Vème siècle av. J.-C, s'étendent sur les communes de Plombières-lès-Dijon et de Talant au creux de la « Peute Combe » et s’inscrivent dans le cadre des travaux d’aménagements de la liaison routière Nord de l’agglomération dijonnaise.
Cette opération, réalisée en 2009, sur une surface de 8000 m² par une équipe d’une vingtaine d’archéologues de l’INRAP, a été prescrite par les services de l’Etat (Drac Bourgogne) à la suite d’un diagnostic réalisé en 2008, qui avait révélé une importante concentration de vestiges.
La « Peute Combe » est un vallon étroit orienté nord/sud, dont les versants sont abrupts, incisant les plateaux calcaires et débouchant sur la vallée de l’Ouche. La végétation sur les pentes est caractérisée par de nombreux arbustes comme des buis et son exposition ensoleillée lui donne un aspect de paysage méditerranéen.

vue_aerienne_archeo

crédit photo INRAP

 

L’érosion des pentes et le ruissellement constituent les facteurs principaux de l’accumulation de sédiments qui a permis une préservation exceptionnelle des deux sites les protégeant ainsi des labours ou de toutes autres destructions postérieures. En effet, cette sédimentation atteint une moyenne de 60cm depuis l’époque gallo-romaine (fig. 1), à plus de 1,50m depuis le V° siècle avant notre ère. Avec une telle épaisseur de colluvions entre les deux occupations, le site protohistorique n’est perturbé que par de rares structures fossoyées gallo-romaines profondes.

Pour en savoir plus, le site de l'INRAP

 on en parle: